Habilitation véhicule électrique/hybride : quelle formation choisir ?

Habilitations électriques pour véhicules électriques et hybrides : Quelle formation suivre ?

formation-voiture-electrique-hybride

véhicule électrique /hybride

Intervenir sur des véhicules thermiques, électriques ou hybrides nécessite des habilitations électriques obligatoires et des formations spécifiques. Mais ce sont avant tout ces deux derniers types de véhicules qui en nécessitent le plus, sachant que la présence d’un moteur électrique représente un danger potentiel pour toute personne non habilitée à opérer dessus. A qui s’adresse cette habilitation électrique ? Pour quels types de tâches ? Est-elle vraiment obligatoire pour des interventions sur des voitures électriques et hybrides ? Vous êtes chef d’entreprise et vous ignorez quelles habilitations sont nécessaires pour garantir la sécurité de vos employés travaillant sur des voitures thermiques, électriques ou hybrides ? Ou bien vous désirez travailler à votre compte sur ce type de véhicules et vous ne connaissez pas les normes en vigueur ni les obligations légales ? Ce petit dossier tentera de répondre à vos questions et de vous apporter un éclaircissement sur le casse-tête qu’est l’habilitation électrique sur des véhicules électriques et hybrides.

Définition des différentes habilitations électriques pour voiture électrique ou hybride

Pour bien comprendre comment cela fonctionne, il faut tout d’abord savoir que les titres d’habilitation électrique sont désignés par des caractères alphanumériques :

  • Le premier caractère, représenté par des lettres majuscules (B, H), correspond au domaine de tension de l’environnement :
  • Ainsi, la lettre B désigne une basse tension (entre 50 et 1000 volts en régime de tension alternative et entre 120 et 1500 volts en régime de tension continue) et BT une très basse tension (moins de 50 volts en courant alternatif et moins de 120 volts en courant continu).
  • La lettre H désigne quant à elle une haute tension (dont les volts sont supérieurs à 1000 en courant alternatif et 1500 volts en courant continu).

Le deuxième caractère du titre d’habilitation indique le type d’opération ainsi que la qualité de la personne assignée à cette tâche.

  • Il s’exprime soit :

Par un chiffre compris en 0 et 1 :

  • 0 (désigne une tâche d’ordre non électrique. Tous les employés d’un garage devront au minimum posséder cette habilitation) ;
  • 1 (caractérise le personnel exécutant des tâches d’ordre électrique.) ;
  • 2 (caractérise le personnel chargé de travaux électriques, ayant la responsabilité d’encadrer un exécutant. Ce dernier dirige les travaux électriques et non électriques et doit disposer des habilitations B2L, B2VL et B2TL) ;

Soit par une lettre (R, C ,S E) :

  • R (désigne le chargé d’interventions générales) ;
  • C (correspond au chargé de consignation qui effectue la mise hors tension du véhicule pour effectuer des travaux en toute sécurité. Il doit être formé à l’habilitation électrique BCL) ;
  • S (chargé d’interventions élémentaires) ;
  • E (chargé d’opérations spécifiques) : L’attribut qui précède cet indice précise la capacité du personnel à effectuer l’opération.

BE/HE manœuvre pour réaliser des manœuvres

BE/HE essais pour réaliser des essais

BE/HE mesurage pour réaliser des mesurages

BE/HE vérification pour réaliser des vérifications

  • P (opération sur des installations photovoltaïque)

Le troisième caractère, additionnelle, correspond à la nature des opérations.

  • V (signifie que le personnel habilité peut effectuer des travaux de voisinage de pièces nues sous tension)
  • N (signifie que le personnel habilité peut effectuer des travaux de nettoyage sous tension)
  • T (signifie que le personnel habilité peut effectuer des travaux sous tension)
  • X (indique que le titulaire peut effectuer, sous certaines conditions, des opérations spéciales n’entrant pas dans les caractérisations précédentes)

La lettre L, quant à elle, termine le symbole d’habilitation et désigne une opération sur un véhicule ou un engin à énergie électrique embarquée.

Pour plus d’informations sur la codification de l’habilitation électrique, n’hésitez pas à consulter notre article sur les habilitations électriques : comment s’y retrouver ?

 

Pour résumer, l’habilitation électrique est donc classée par domaine de tension selon les deux premières lettres de son indice (très basse tension, basse tension et haute tension) et par le type d’opération et la qualité de la personne travaillant sur le véhicule.

Quelles habilitations électriques pour travailler sur des véhicules électriques ou hybrides ?

Pour intervenir sur des voitures électriques/hybrides, il est nécessaire pour les employés d’obtenir différents niveaux d’habilitations suivant les types de travaux à effectuer et la tension de l’environnement. Ceux-ci sont obligatoirement désignés par l’employeur.

L’indice B0L : désigne les habilitations nécessaires pour une tâche d’ordre non électrique, autrement dit une tâche qu’un personnel non électricien pourra effectuer sans risques sur un véhicule électrique ou hybride. Parmi celles-ci, nous retrouvons par exemple le travail sur la carrosserie, la mécanique, les travaux de peinture ou l’expertise automobile. Cette habilitation électrique est un minimum pour le personnel travaillant dans un garage à distance de pièces nues sous tension.

Retrouvez notre formation, d’une durée d’un jour, sur l’habilitation électrique B0 pour véhicule électrique.

 

Les indices B1XL ; B2XL : ces deux habilitations sont nécessaires pour des travaux impliquant du dépannage et du remorquage, ainsi que des travaux sur des véhicules électriques/hybrides endommagés.

  • Habilitation électrique B1XL : désigne une tâche ou l’exécutant d’opérations spéciales effectue des travaux d’ordres électriques.
  • Habilitation électrique B2XL : (comprenant B1XL) : Cette habilitation désigne la tâche d’un chargé d’opérations spéciales ayant sous sa responsabilité un exécutant des travaux d’ordre électrique. Nous retrouvons parmi ces personnes qualifiées le contrôleur-technique, le dépanneur-remorqueur, le personnel gérant la déconstruction de véhicule électrique ou hybride ou la personne responsable de l’homologation d’un véhicule ainsi que des crash-tests.

Habilitation électrique B1L : Cette habilitation désigne un exécutant électricien chargé d’effectuer des travaux sur un véhicule hors tension.

Habilitation électrique B2L (comprend B1L) : Cette habitation désigne un chargé de travaux électricien dont la fonction est d’encadrer l’exécutant sous sa responsabilité. Ces habilitations désignent les travaux d’un électricien-électronicien.

Habilitation électrique B1TL : Désigne une tâche d’ordre électrique ou l’exécutant-électricien effectue un travail d’ordre électrique sur la batterie de traction d’un véhicule sous tension.

Habilitation electrique B2TL (comprend B1TL) : Cette habilitation désigne les tâches d’un chargé de travaux électriques ayant sous sa charge l’exécutant travaillant sur la batterie de traction d’un véhicule sous tension. Nous retrouvons par ces personnes qualifiés le mécanicien-technicien de maintenance automobile.

Habilitation électrique BEL : Désigne l’habilitation d’un chargé d’opérations spécifiques effectuant des tâches tels que des manœuvres, des essais, des mesurages ou des vérifications. Celle-ci permet d’expertiser les véhicules et hybrides nécessitant des précautions particulières. Nous retrouvons parmi ces personnes qualifiées l’ingénieur automobile, l’électricien, le technicien d’essai et l’électromécanicien.

Habilitation électrique BRL : désigne la tâche d’un chargé d’intervention, autrement une personne qualifiée et habilitée intervenant pour des opérations d’entretien, de dépannages, de raccordement et de remplacement.

Habilitation électrique B1VL : Cette habilitation désigne les tâches d’ordres électriques d’un exécutant pouvant effectuer des travaux de voisinage de pièces nues sous tension.

Habilitation électrique B2VL : Cette habilitation désigne des tâches d’ordres électriques effectuées par un chargé de travaux lors de travaux de voisinage de pièces nues sous tension.

Retrouvez notre programme de formation habilitation électrique B1VL/ B2VL, d’une durée de deux jours, sur les véhicules électriques ou hybride.

Habilitation électrique BCL : désigne l’habilitation d’un technicien chargé d’effectuer l’opération de consignation électrique. Autrement dit, c’est à ce dernier que revient la tâche de mise hors tension d’un véhicule pour permettre aux exécutants de travailler en toute sécurité. Ces habilitations désignent les travaux d’un électricien-électronicien.

Retrouvez notre programme de formation en habilitation électrique obligatoire pour véhicule électrique/hybride.

 

Pourquoi il est nécessaire d’avoir une habilitation électrique pour travailler sur les véhicules hybrides et électriques

Il faut savoir que l’habilitation électrique désigne, selon le décret n°2010-1118, « la reconnaissance par un employeur de la capacité d’une personne à accomplir les tâches fixées en toute sécurité. » Cela signifie que c’est donc à l’employeur de déterminer l’habilitation électrique de son employé en fonction des tâches assignées à ce dernier. Celle-ci est obligatoire depuis le 1er janvier 2013.

Il est d’ailleurs nécessaire pour les employés d’un garage d’être au minimum détenteur d’une habilitation électrique B0 pour travailler dans un environnement à proximité d’outils et d’engins sous tension. Cette habilitation désigne des travaux d’ordres non électriques dans un environnement électrique en basse tension.

Pour information, tous les employés exposés directement ou indirectement aux risques électriques sont tenus de recevoir une formation spécifique.

Dans le cadre de travaux à proximité d’un véhicule électrique ou hybride, dont l’alimentation peut être supérieure à 400 volts, il est primordial pour l’employé de recevoir une formation sur les bonnes pratiques de sécurité et de prévention de la part d’un organisme de formation agréé.

Pour plus d’informations sur la réglementation en vigueur, n’hésitez pas à consulter notre article sur les obligations de formation en habilitation électrique.

 

Quelle réglementation pour l’habilitation électrique d’un véhicule électrique ou hybride

Le décret 2010_1118, relatif aux opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage stipule que toute intervention sur un véhicule électrique ou un véhicule hybride doit être effectuée par un opérateur reconnu comme apte par le médecin du travail et formé suivant une habilitation électrique spécifique.

L’employé formé doit, par exemple, être capable de mesurer des grandeurs électriques, de connaître les dangers de l’électricité et de mettre en œuvre les normes de sécurité prévues par la norme NF C 18 550, recommandée par le code du travail. Parmi celles-ci, il est recommandé d’adopter une conduite responsable en cas d’accident électrique.

Et comme vu précédemment, ces habilitations électriques sont classées en fonction des différents intervenants et leur fonction. Ainsi, un exécutant (indice 1) sera sous la charge d’un chargé de travaux (indice 2) possédant une habilitation supérieure et habilité par l’employeur à surveiller le lieu de travail et à appliquer les règles de sécurité.

 

Connaître les risques électriques d’une voiture électrique ou hybride

Qu’il soit thermique, électrique ou hybride, un véhicule représente un danger potentiel (brûlure ou d’électrocution pouvant être mortelle) non négligeable qui nécessite que la personne travaillant sur ce type d’engin reçoive une formation et une habilitation suivant le type de travaux effectués. Mais contrairement à un véhicule thermique, un véhicule hybride ou électrique fonctionne comme un appareil sous-tension. Un véhicule de ces types possède une batterie génératrice de courant dont l’alimentation peut être supérieure à 400 volts. Celle-ci représente alors un danger pour un opérateur non qualifié.  Le court-circuit d’un véhicule électrique/hybride peut donc entraîner de nombreux risques, dont des électrocutions (mortelles), des électrisations (non mortelles), voir des brûlures, ainsi que la détérioration du véhicule et du matériel. Il est alors nécessaire pour l’employeur de faire habiliter ses techniciens aux travaux sur des véhicules électriques ou hybrides pour éviter les risques encourus.

De même, l’entretien d’un véhicule électrique peut impliquer des travaux sous tension, et donc un risque potentiel dû à de fortes tensions et intensités électriques pour les garagistes.

Retrouvez le programme que vous propose la CNFCE concernant des formations en habilitation électrique, pour maîtriser les risques d’une installation électrique.

 

Validité de l’habilitation électrique pour véhicule électrique : quand faire le recyclage ?

La durée de validité d’une habilitation électrique est de 3 ans. Néanmoins, il est conseillé de les revoir annuellement par le biais d’un « recyclage » obligatoire ayant pour fonction d’assurer un suivi des normes de sécurité et une mise à jour des compétences des employés. Mais attention, il est important de préciser que l’obtention d’une habilitation ne signifie pas les obtenir toutes. Par exemple, la détention d’une habilitation électrique d’indice numérique (1 ou 2) signifie l’obtention de l’habilitation de l’indice inférieur mais l’habilitation B n’entraîne pas l’obtention de l’habilitation H et inversement.

 

Quels risques pour un employeur n’ayant pas formé ses employés à l’habilitation électrique

Un employeur, dont la responsabilité est de désigner les salariés en fonction de fonction de leur habilitation, peut être tenu pour responsable civilement et pénalement en cas de non-respect des dispositions applicables.

 

Fort de son expérience reconnue en matière de formation professionnelle, le CNFCE est capable de vous former ou de former vos employés à l’habilitation électrique sur véhicule électrique ou véhicule hybride, et ce en France ou à l’international.

Avec ses nombreux formateurs qualifiés, le CNFCE peut vous proposer des formations sur-mesure capable de répondre à tous besoins spécifiques et à vos attentes.  Aussi, nous pouvons intervenir sur les villes suivantes et leurs régions : Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Nantes, Orléans, Troyes, Montpellier, Grenoble, Dijon, Metz, Nancy, Amiens, Caen, Le Havre, Brest, Quimper, Rouen, Reims, Tours, Angers, Limoges, Strasbourg, Clermont Ferrand, Le Mans, Saint Etienne, Nice, Toulon, etc.

signature-blog-cnfce-formation-habilitation-atex

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s